Rencontre entre la FHF et l’ANHR le 25 janvier 2011

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 25 JANVIER 2011

Membres présents : Thérèse DOMMART, Jean-Marie CHOUZENOUX, Jérémie SECHER, Louis SÉVAL, Gérard VINCENT.

I – Lancement de la consultation sur les initiatives existantes en matière de politique sociale à destination des personnels retraités des grandes organisations publiques et privées. Date limite pour le dépôt des offres : le 3 février. Associer l’A.N.H.R. à l’analyse des offres.

Gérard VINCENT a demandé que soit lancée une consultation à ce sujet. 7 entreprises ont été consultées par appel d’offres. Les réponses doivent être retournées à la F.H.F. le 03/02/11.

A la demande de Gérard VINCENT, un représentant de l’A.N.H.R. pourra participer à l’analyse des offres, en l’occurrence Madame DOMMART puisqu’elle habite à PARIS.

Jean-Marie CHOUZENOUX remercie Gérard VINCENT de cette initiative qui devrait ouvrir quelques pistes de réflexion en faveur des retraités hospitaliers. Il rappelle que de nombreuses entreprises publiques comme Air France, accordent à leurs personnels des avantages en nature, alors que les hospitaliers ont perdu les leurs comme par exemple les soins gratuits.

II –  Préparation du débat national sur la compensation de la perte d’autonomie : transmettre aux représentants des retraités les éléments de doctrine F.H.F.

Gérard VINCENT remet aux représentants de l’A.N.H.R. le résumé des 10 Principes pour mettre en oeuvre un droit universel à la compensation de la perte d’autonomie.

III –   Se rapprocher des représentants F.H.F. dans les instances de la C.N.R.A.C.L., de l’I.R.C.A.N.T.E.C. et du R.A.F.P.

Jean-Marie CHOUZENOUX fait part des difficultés rencontrées par l’A.N.H.R. pour connaître les décisions de ces 3 organismes : la C.N.R.A.C.L., I.R.C.A.N.T.E.C. et la R.A.F.P.

Concernant la C.N.R.A.C.L., c’est seulement à la suite de la saisie de la C.A.D.A. (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) que le Président de la C.N.R.A.C.L. a accepté de transmettre à l’A.N.H.R. les procès verbaux du Conseil d’Administration.

En outre, Gérard VINCENT pense qu’il serait utile de prendre contact avec les représentants de la F.H.F. au sein de chacune de ces 3 instances pour une meilleure information.

IV –  Création d’une rubrique destinée aux jeunes retraités et futurs retraités. Travail à mener entre le Pôle RH et les représentants de l’A.N.H.R., en lien avec le Pôle communication.

Gérard VINCENT propose qu’un représentant de l’A.N.H.R. travaille en collaboration avec Patrick LAMBERT, Directeur des Ressources Humaines de la F.H.F. et C. LUSSIEZ, chargé de la Communication pour la rédaction de cette rubrique.

Par ailleurs, afin de sensibiliser les Directeurs d’Etablissements de Santé, C. LUSSIEZ va faire paraître dans l’une des publications de la F.H.F., un article de présentation de l’A.N.H.R. à partir de la note préparée par L. SÉVAL.

En outre, dans le cadre de la politique de développement des adhésions, il a été demandé à C. LUSSIEZ de réfléchir à une opération marketing et il s’est engagé à faire d’ici à la fin du mois de mai, des propositions concrètes pour mieux faire connaître l’Association aux hospitaliers retraités et améliorer l’image de marque de l’A.N.H.R.

V –  Réflexion à mener sur la meilleure articulation entre l’A.N.H.R. et la S.F.H.H.

De l’avis unanime, les retraités hospitaliers sont porteurs d’une partie de la mémoire des établissements dans lequel ils ont travaillé et il est regrettable que la Société Française d’Histoire des Hôpitaux se prive du concours des retraités hospitaliers dans ce domaine.

Louis SÉVAL avait adressé un courrier dans ce sens à J. P. SEGADE, Président de la Société Française d’Histoire des Hôpitaux, en lui proposant notamment d’étudier une collaboration entre l’A.N.H.R. et la S.F.H.H. Ce courrier est resté sans réponse à ce jour.

Pas de commentaire.