Motion envoyée au Président de la République

L’ANHR réunie en Assemblée Générale le mercredi 17 septembre 2014 à  PARIS a adopté la motion suivante :

Les impôts des retraités ne cessent d’augmenter.

Non seulement, ils subissent les mêmes hausses que tous les citoyens,

mais en outre ils sont taxés spécifiquement :

  • suppression de la demi-part fiscale pour les veuves et veufs
  • imposition des majorations de pensions accordées aux retraités ayant élevé 3 enfants ou plus
  • création de la CASA qui fait financer la dépendance par les seuls retraités imposables. Ce financement, déjà insuffisant, est utilisé abusivement pour réduire l’insondable « trou de la Sécurité Sociale. »
  • Ainsi, de plus en plus de retraités paient l’impôt sur le revenu. De ce fait, ils sont aussi soumis à la redevance TV, à la taxe d’habitation qui subit elle-même une augmentation généralisée…

Or, vous avez décidé de bloquer les pensions en supprimant l’indexation.

Le pouvoir d’achat des retraités est donc en baisse.

Or, ils ont  mérité cette retraite en travaillant longtemps, 40h par semaine ou plus, avec un nombre de congés réduits, sans RTT…

Or, ils ne sont pas inactifs :

–         ils aident leurs familles matériellement (gardes d’enfants par exemple) et financièrement

–         ils participent à la vie associative, aux aides sociales et humanitaires…

–         Ce sont souvent aussi des élus

Leur présence et leur influence dans le pays sont donc bien réelles.

Or, les retraités manifestent peu contre les injustices dont ils sont victimes mais ils s’abstiennent rarement lors des scrutins et leurs votes sont donc déterminants dans les élections locales et nationales.

Nous vous demandons en conséquence de reconnaître le rôle des retraités dans la nation et de cesser toute discrimination à leur égard.

Nous  demandons aussi de maintenir, sans délai, l’indexation de toutes les pensions pour une simple mesure de justice sociale.

Pas de commentaire.