Lettre aux Présidentiables 2017

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat(e) à l’élection présidentielle ; c’est pourquoi je prends la liberté de vous écrire afin de renseigner nos adhérents et de les aider à se déterminer.

Les principales questions qui nous préoccupent sont les suivantes :

Dépendance :

La loi concernant la perte d’autonomie est sans cesse reportée pour des raisons budgétaires.

Le problème devient un fait de société qui appelle d’urgence des solutions car le niveau des retraites évolue moins vite que les tarifs des EHPAD, ce qui aggrave les charges supportées par les familles et les conseils départementaux.

De plus, une partie des fonds de la CASA a été détournée par les Pouvoirs Publics pour financer une partie du RSA.

Envisagez-vous une solution législative durant votre mandat, si oui laquelle ?

Vieillissement de la population et financement des retraites :

Grâce notamment au progrès médical, la durée de vie augmente, ce qui pose le problème du financement des retraites.

De plus, la progression des pensions ne suit pas et de loin l’évolution du coût de la vie, ce qui pénalise les retraités dont beaucoup ont des pensions de faible revenu.

Envisagez-vous de réévaluer les pensions et selon quelles modalités ?

Imposition des retraites :

Envisagez-vous d’adopter des mesures spécifiques pour les retraités aux revenus les plus modestes ?

Politique d’aide aux personnes âgées

Quelle politique envisagez-vous de mener dans ce domaine notamment en ce qui concerne :

  • les emplois à domicile dont les personnes âgées ont bien souvent besoin pour se faire aider.
  • le prix de l’énergie dont la progression devient insupportable pour les retraités aux revenus les plus modestes.
  •  les procédures informatiques qui génèrent des difficultés dans la vie quotidienne pour certaines personnes âgées.

Place des Retraités dans la société :

Les retraités, contrairement à certaines idées reçues, tant que leur santé le leur permet ne sont pas inactifs. Ils ne sont pas non plus des consommateurs passifs et ne sont pas centrés uniquement sur leurs loisirs.

Ils participent grandement à la vie de la société en aidant matériellement et financièrement leurs enfants et petits- enfants.

Ils sont en nombre dans les associations ou participent à la vie politique des collectivités locales.

Aussi, ils demandent à être reconnus et souffrent d’être souvent stigmatisés en raison de leur âge. Or, l’âge ne doit pas être un élément discriminant pour leur place active dans la société, le problème sur la capacité à être utiles se situe plus au niveau de leur état de santé.

Quelle politique comptez-vous adopter en matière de :

  •  vieillesse active ?
  • place des retraités dans la société ?

Politique concernant les Hôpitaux et les EHPAD

Notre Association regroupe les retraités des établissements publics de santé. Aussi nous sommes très attentifs à la politique menée dans le domaine de l’hospitalisation publique (qualité des soins, budgets hospitaliers, effectifs du personnel, spécialisation et localisation des établissements …)

Nous considérons notamment que l’hôpital public constitue un des piliers de la cohésion nationale en distribuant des soins de qualité sans aucune discrimination.

Aussi, il nous apparaît important que vous nous exposiez les politiques que vous comptez mener en la matière.

Nous vous remercions par avance des réponses que vous voudrez bien nous transmettre et qui seront portées à la connaissance de nos adhérents.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en mes respectueuses salutations.

Le Président National

Maurice TOULLALAN

Pas de commentaire.